Nom scientifique : Anastomus lamelligerus

Statut : espèce de préoccupations mineures

Description : Il s’agit d’un oiseau échassier de couleur noire d’environ 80 cm. La forme de son bec constitue sa caractéristique principale, car constituée de deux mandibules qui ne se touchent qu’à la base et à la pointe du bec. Les juvéniles possèdent un pelage terne et plus clair de même qu’un bec droit qui se courbe peu à peu avec le temps.

Habitat : À l’exception du maghreb le Bec ouvert africain colonise tout le reste de l’Afrique et affectionne les zones avec une présence d’arbre ou de lacs. Dans la Bouche du Roy, des colonies sont observées entre septembre et février notamment sur l’île aux oiseaux située à Allongo. 

Reproduction : Le bec ouvert africain nidifie pendant la saison pluvieuse et préfère nicher sur les arbres dans les zones humides et palustres. Son succès reproducteur est faible, car étant tributaire de la disponibilité des ressources alimentaires. Les femelles déposent 3 à 4 œufs qui sont couvés par les deux parents pendant environ 1 mois. Les jeunes deviennent indépendants à partir de 3 mois et atteignent la maturité sexuelle entre 4 et 5 ans.

Menaces : Le bec ouvert africain est une espèce assez commune et grégaire et qui ne subit pas une forte pression de chasse. Les menaces pesant sur l’espèce sont relatives à la dégradation de ses habitats préférentiels en l’occurrence l’assèchement des zones humides, le surpâturage, l’utilisation des pesticides en agriculture. Quelques usages en médecine traditionnelle lui sont tout de même attribués.

Partagez

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Notez ce contenu
5/5

Recevoir les nouveautés et offres de la Bouche du Roy.

 

Loading

Voir aussi