Nom scientifique : Cyperus articulatus

Statut : L’espèce est assez grégaire et ne présente pas une menace de disparition en raison de sa régénération assez rapide

Description : il s’agit d’une plante aquatique vivace pouvant atteindre 2 m de hauteur qui colonise les bords et les fonds des plans d’eau stagnant. Les tiges sont sous formes de touffes non ramifiées et sans nœud avec une base épaissi qui constitue le point de départ des rhizomes. Les feuilles à bords parallèles sont larges de 1 à 2 cm et longues de 1 à 1,5 m avec un limbe de 1 cm de large à dos arrondi sans arrêtes.

Habitat : Cyperus articulatus pousse sur des sols humides et saturé d’eau. Il affectionne les habitats à fond vaseux ou sableux avec des niveaux d’eau variable mais n’excédant pas 1 m. Dans la Bouche du Roy, le jonc est retrouvé à Avlo village, Allongo, Avlo-Plage, Kpèco, Wankpa, Adimado et Sohon. 

Utilisation : Il s’agit d’une espèce fortement exploitée par les populations locales notamment les femmes qui s’adonnent à la coupe des tiges qui sont commercialisées. On estime que plus de 50% des femmes de la réserve et des zones périphérique s’adonnent à l’exploitation de l’espèce ce qui contribue fortement donc aux revenus des ménages de la zone.

Fabrication de natte à l’aide du grand jonc

Partagez

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Notez ce contenu
5/5

Recevoir les nouveautés et offres de la Bouche du Roy.

 

Loading

Voir aussi