Les acteurs de la gestion des Aires Communautaires de Conservation de la Biodiversité – ACCB Bouche du Roy et Lac Ahémé ont pris part à un atelier de formation sur la restauration des mangroves et la sensibilisation. Les travaux de ce séminaire se sont déroulés au Centre Nonvignon sis à Grand Popo et s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Carbone Mangrove Bouche du Roy ». L’initiative est soutenue par le gouvernement Australien à travers le Blue carbon Accelarator Fund (BCAF) de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et le programme « Résilience socio-économique des mangroves » de la Direction Générale de la Coopération Belge au Développement à travers UNI4COOP et Louvain coopération.

Durant cet atelier, les formateurs ont mis l’accent d’une part sur les techniques de réalisation des pépinières de palétuviers, de plantation et de suivi et d’autre part, les techniques de préparation et d’animation des séances de sensibilisation. Chaque présentation a été entrecoupée d’exercice pratique permettant aux participants constitués des membres de l’association Doukpo et des leaders locaux de se mettre en situation réelle.
Cette formation a permis de renforcer la capacité de ces leaders locaux pour la restauration et la préservation des ressources naturelles et la création de valeur ajoutée dans une démarche participative.

Les acteurs de gestion des ACCB Bouche du Roy et Lac Ahémé sont à présent plus aguerris et en mesure de conduire des campagnes de restauration de mangrove et de sensibilisation dans leurs zones respectives.

JUSTE DJAGOUN / ECO-BENIN

Partagez

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Notez ce contenu
5/5

Recevoir les nouveautés et offres de la Bouche du Roy.

Loading

Voir aussi